Intercommunalité

Sorbiers fait partie de plusieurs établissements publics ou regroupements territoriaux, qui constituent des partenaires quotidiens dans la mise en œuvre de ses projets et la gestion de certains équipements.

Les évolutions réglementaires comme les aléas économiques impliquent une mutualisation des moyens (équipements, matériel, personnel) et une modification progressive de la gouvernance municipale.

Constituée de 53 communes, la métropole stéphanoise gère pour le compte de ses membres et en lien avec elles des compétences pour lesquelles l’échelon communautaire est le plus pertinent. Saint-Etienne Métropole pilote les politiques de transport public, gestion des déchets et l’entretien des voiries (hors nettoiement et déneigement) mais aussi :

  • En matière d’urbanisme et d’aménagement :
    • Plan Local d’urbanisme puis Plan Local d’Urbanisme Intercommunal,
    • Droit de préemption,
    • Après avis des Conseils municipaux, constitution de réserves foncières,
    • Zones d’activités industrielle, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire,
    • Opérations d’aménagement d’intérêt communautaire, hors zones d’activité économique.
  • En matière d’énergie :
    • Concessions de la distribution publique de gaz et d’électricité,
    • Réseaux de chaleur ou de froid urbains,
    • Contribution à la transition énergétique,
    • Soutien aux actions de maîtrise de la demande.

 

  • En matière d’eau :
    • Stratégie : définition d’un schéma directeur,
    • Gestion de la ressource en eau,
    • Production et distribution de la ressource,
    • Relation usager.

 

  • En matière funéraire :
    • Création, extension et gestion des nouveaux cimetières, des nouveaux sites funéraires et nouveaux crématoriums.

La gestion et l’agrandissement des cimetières communaux existants sont exclus de cette compétence.

  • En matière de politique de la ville :
    • Diagnostic du territoire et définition des orientations du contrat de ville ;
    • Animation et coordination des dispositifs contractuels de développement urbain, de développement local et d’insertion économique et sociale ainsi que des dispositifs locaux de prévention de la délinquance ;
    • Programmes d’actions définis dans le contrat de ville ; La mise en œuvre des contrats de ville n’est pas intégrée à cette compétence.
  • En matière d’habitat et de politique du logement :
    • Politique de l’habitat et du logement,
    • Actions en faveur du logement des personnes défavorisées,
    • Opérations programmées d’amélioration de l’habitat,
    • Plans de sauvegarde,
    • Résorption de l’habitat insalubre,
    • Accueil des gens du voyage.

Regroupant 4 communes (Fontanès, Marcenod, Saint-Christo et Sorbiers), le Syndicat d’entente rurale a pour mission d’entretenir les voiries rurales, en incluant l’élagage, l’entretien des fossés et la peinture routière ainsi que le balayage des rues sur les communes adhérentes. Il emploie deux agents à temps complet et est géré par un comité syndical comprenant 3 élus par commune, soit 12 membres. Il est présidé par Marie-Christine Thivant, Maire de Sorbiers.

Le SIVU Piscine du val d’Onzon gère la piscine intercommunale située à Sorbiers. Il dispose d’une gouvernance propre, d’un organigramme et d’un budget indépendant.

 

  • Présidente: Marie-Christine Thivant (Maire de Sorbiers)
  • Vice-Présidente : Ramona Gonzalez-Grail (Maire de La Talaudière)
  • Vice-Président : Marc Chavanne (Maire de Saint-Jean-Bonnefonds)

Les communes adhérentes sont :

  • Sorbiers
  • La Talaudière
  • Saint-Jean-Bonnefonds
  • La Tour en Jarez
  • Fontanès
  • Saint-Christo-en-Jarez
  • Marcenod

 

En 2011, les élus de Sorbiers et Saint-Jean-Bonnefonds ont décidé de construire ensemble une salle festive, dans le quartier du Fay à Saint-Jean-Bonnefonds, pour accueillir fêtes associatives, spectacles d’écoles, lotos, assemblées générales, conférences…

Inaugurée en 2015, la salle est depuis à la disposition des associations et habitants des deux communes selon des règles consultables auprès du service Sorbiers Culture.

Pour porter ce projet, un syndicat intercommunal à vocation unique a été créé. Le Syndicat intercommunal du pôle festif du Fay a pour compétences la construction, l’exploitation et l’entretien du pôle festif. Chaque commune est représentée par cinq délégués titulaires et autant de délégués suppléants. Son siège est fixé en mairie de Saint-Jean-Bonnefonds. Il est présidé par Marc Chavanne, maire de Saint-Jean-Bonnefonds. Marie-Christine Thivant, maire de Sorbiers, est vice-Présidente.

Sorbiers et Saint-Jean-Bonnefonds contribuent à part égale à son financement. Les deux communes partagent, de la même manière, les créneaux d’occupation de la salle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×