Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Restez informés | Aller au menu Pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Sorbiers

Recherche

Menu principal

AccueilEn pratique > EnvironnementZéro phyto

Zéro phyto

 

L’objectif « Zéro phyto »

La commune s’engage à réduire l’utilisation des pesticides, représentant un danger pour la santé et l’environnement.

La commune de Sorbiers a signé la charte « Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages » le 20 décembre 2013. Elle s’est donc engagée dans une démarche de réduction des pollutions, qui vise à réduire l’utilisation des pesticides progressivement.

Cette problématique de développement durable, prend en compte l’aspect écologique pour un environnement viable et vivable, mais aussi économique et social pour arriver à une gestion des espaces verts durable et équitable.

Plusieurs techniques alternatives pour limiter le développement de mauvaises herbes sont déjà mises en place sur la commune de Sorbiers, comme le paillage ou la plantation de couvre-sol aux pieds des arbres (lierre, géranium vivace…). Aussi, le désherbage mécanique, thermique et manuel est de plus en plus utilisé en fonction de la gestion des secteurs.

La réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires entraine forcément la présence d’une végétation spontanée plus importante. Chacun doit donc avoir conscience qu’il ne s’agit nullement d’une négligence de la part des services municipaux, mais au contraire d’une action globale plus responsable et respectueuse de notre environnement et de notre santé. C’est pourquoi nous vous invitons à désherber devant chez vous, afin de permettre aux agents de ne plus avoir recours à ces produits.

Les produits désignés comme « pesticides » sont des produits chimiques utilisés pour prévenir des maladies et pour contrôler les végétaux. Il s’agit d’un mélange de substances actives et d’adjuvants. Ceux-ci sont utilisés contre les mauvaises herbes, les champignons et les insectes (herbicides, fongicides, insecticides) et concernent donc les espaces publics tels que les espaces verts et les voiries, ainsi que les agriculteurs, les professionnels et également les jardiniers amateurs.

Les risques des pesticides sur la santé

Les risques pour la santé des utilisateurs et de la population sont nombreux. Le glyphosate, herbicide qu’utilisaient les agents sur la commune de Sorbiers, est classé nocif (produit qui, par inhalation ou pénétration cutanée, peut entrainer des risques de gravité limitée) et est suspecté cancérogène par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC).

  • Le saviez-vous ? Les enfants sont plus vulnérables aux effets des pesticides car ils jouent par terre et portent les objets à leur bouche.

Les risques des pesticides sur l’environnement

Les pesticides sont responsables de la pollution des eaux. Les désherbants utilisés sur des fortes pentes et des surfaces imperméables se retrouvent dans les eaux de surface par un phénomène de ruissellement.

  • Le saviez-vous ? 1g de substance active (l’équivalent d’un bouchon de stylo) entraine une pollution de 10 000 m3 d’eau potable.

Les risques des pesticides sur la biodiversité

Les pesticides ne sont généralement pas sélectifs, ils éliminent des nuisances mais impactent aussi les autres éléments présents autour. Les chaines trophiques entre végétaux, insectes et animaux sont rompues. C’est tout l’équilibre de la nature qui est remis en cause : élimination des insectes utiles pour la pollinisation, pollution des rivières et de l’eau potable, fragilisation de la plante elle-même, etc.

Pour les jardiniers possédant un grand jardin et ne voulant pas stopper leur utilisation de produits phytosanitaires, il existe la formation certiphyto permettant d’apprendre à utiliser ces produits le mieux possible et de savoir se protéger.

Pour les jardiniers qui veulent utiliser des insecticides sans produits chimiques, il existe des boites de Bacillus thuringiensis qui ont le même effet qu’un insecticide chimique sans les contraintes. En effet, la bactérie sécrète des molécules insecticides (attention, c’est naturel mais pas inoffensif pour les animaux !!) permettant de lutter contre les insectes indésirables (et auxiliaires) sans laisser de molécules sur les fruits et légumes après la récolte car la bactérie ne sécrète que ce qui est nécessaire.

 Haut de page