Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Restez informés | Aller au menu Pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Sorbiers

Recherche

Menu principal

Conférence

 

Par Abdelkader Belbahri. Maître de conférences en sociologie. Université Jean Monnet. Saint-Etienne. Faculté des Sciences Humaines et Sociales. Chercheur au Centre Max Weber

  • Le principe de laïcité inscrit dans la constitution constitue aujourd’hui un des fondements de la République française. Elle trouve sa principale expression dans le principe de neutralité des services publics, par l’obligation de l’État de ne pas intervenir dans les convictions de chacun et l’égalité de tous devant la loi, quelle que soit leur religion. Elle implique ainsi la liberté de conscience et de culte, la libre organisation des Églises, leur égalité juridique, le droit à un lieu de culte, la neutralité des institutions envers les religions. Or, notre actualité montre que cette laïcité devient à la fois consensuelle dans ses invocations, complexe et souvent contre-intuitive dans ses modalités de réalisation. Nous assistons aujourd’hui à une laïcité qui n’est plus ces valeurs ou cet espace juridique qui protège les religions, mais une laïcité qui devient elle-même identitaire. C’est cela qui est pensé aujourd’hui lorsque l’on parle de "crise du vivre ensemble".