Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Restez informés | Aller au menu Pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Sorbiers

Recherche

Menu principal

Actualités

AccueilActualitésBarrage écrêteur de crue : arrêt du chantier

Barrage écrêteur de crue : arrêt du chantier

Publié le 5 décembre 2012

Ouvrage de rétention des crues sur l’Onzon, le chantier suspendu pendant la période hivernale

Les travaux de construction de l’ouvrage de rétention des crues à l’amont de Sorbiers qui ont débuté en juin, ont dû être arrêtés fin novembre en raison de conditions météo difficiles.

L’ouvrage, en cours d’édification au lieu-dit le Puyt à Sorbiers en amont du Grand Quartier, a pour objectif de stocker les crues les plus importantes. Il est équipé d’une ouverture qui laissera passer le débit normal de la rivière Onzon mais qui retiendra les volumes d’eau engendrés par les crues. Implanté en amont de Sorbiers et de la Talaudière, il permettra d’en sécuriser les zones pavillonnaires et industrielles.

Ce barrage dit de « ralentissement dynamique » des crues est un ouvrage en remblai réalisé à partir de matériaux terreux issus du site. L’élévation d’un tel ouvrage s’effectue, après la mise en place de la vidange de fond, par la mise en œuvre de couches successives de terre prélevée dans le périmètre du chantier. Lors du terrassement des fondations de l’ouvrage, une pollution aux hydrocarbures a été découverte dans le sous-sol. La caractérisation et le traitement de cette pollution ont engendré un retard dans l’exécution de l’ouvrage, rendue encore plus délicate par des pluies fréquentes au mois de septembre. Les conditions météorologiques, induisant notamment une importante humidité des sols depuis le début du mois de novembre, ne permettent plus aujourd’hui de poursuivre la réalisation de l’ouvrage dans de bonnes conditions (spécialement en ce qui concerne le compactage des terres). Or, pour la sécurité des populations présentes à l’aval, il est essentiel que la mise en œuvre des matériaux soit irréprochable de façon à obtenir un ouvrage qui réponde aux exigences de sécurité en vigueur pour ce type d’aménagement.

C’est pourquoi la reprise du chantier est envisagée au mois de juin 2013, période propice à des conditions météorologiques optimales pour l’achèvement des travaux durant l’été.

Toutefois, l’entreprise a eu soin, avant le repliement de la totalité du matériel du chantier, de faire en sorte que la partie de l’ouvrage déjà réalisé ne subisse pas de dégradation durant l’hiver.